Les descendants d'immigrés se sentent au moins autant discriminés que leurs parents

Pierre-Emile Bidoux, Insee Ile-de-France

Plus du quart des immigrés vivant en Ile-de-France déclarent avoir subi des discriminations. Le sentiment d'être traité de façon inégalitaire est aussi fort pour les fils et filles d'immigrés pourtant majoritairement nés en France. Les natifs de DOM et leurs descendants sont les plus nombreux à faire état de ce sentiment. Si l'origine géographique est le facteur le plus déterminant des discriminations perçues, le chômage et le fait d'habiter en ZUS ou ZFU accentuent ce ressenti.

Publications grand public
INSEE Ile-de-France à la page – No 395
Paru le : 10/10/2012