La solidarité familiale en perte de vitesse à La Réunion

Manuela AH-WOANE, Chargée d’études

Les seniors vivent plus souvent seuls aujourd’hui. Parce qu’ils divorcent plus, vivent plus longtemps en bonne santé, mais aussi parce que la solidarité familiale est en perte de vitesse. La vie en famille reste néanmoins largement majoritaire, principalement en couple. Mais il est plus rare aujourd’hui de vivre sans conjoint aux côtés de ses enfants ou d’un autre membre de sa famille. Enfin, la vie en institution reste très marginale.

Revue économie de La Réunion
No 137
Paru le : 16/12/2010