Premier bilan 2010 : améliorations

Alain BATIFOULIER, Insee Auvergne

Deux ans après la crise de 2008, une forte hétérogénéité règne au sein des principales économies mondiales. La France figure aux rangs des pays marqués par une croissance décevante au premier trimestre 2010, qui s'oppose au dynamisme de pays tels que les États-Unis et le Japon. Au deuxième trimestre, la demande intérieure s'est accélérée dans les économies avancées. Son dynamisme a permis notamment de soutenir la croissance et a provoqué un certain rééquilibrage des échanges mondiaux. Mais cette reprise fragile a montré rapidement des signes d'essoufflement. Au troisième trimestre l'activité a ralenti en France et en Europe en dépit du renforcement de la demande intérieure. Dans ce contexte, les indicateurs de l'économie régionale permettent néanmoins à ses différents acteurs de reprendre confiance. Les industriels et les professionnels de la construction mentionnent une remontée du niveau de leur activité. Dans le secteur des services, la demande est également plus soutenue. Les agriculteurs font état de la reprise des prix de leurs productions. Les professionnels du tourisme accueillent avec satisfaction la remontée de la clientèle étrangère. Toutefois, l'emploi salarié est en léger recul et le nombre de demandeurs d'emploi augmente de 2,8 %.

Insee Auvergne - La Lettre
No 70
Paru le : 11/02/2011