56 000 personnes concernées en Bourgogne par le Programme régional d'intégration des populations immigrées

Christine Charton, Annick Détroit, Nellie Rodriguez et Philippe Rossignol.

Les 56 000 personnes auxquelles s'adresse le Programme régional d'intégration des populations immigrées (PRIPI) sont, pour plus de la moitié, d'origine maghrébine. Quatre sur dix ont opté pour la nationalité française. Les femmes sont moins présentes que l'ensemble des Bourguignonnes sur le marché du travail, plus souvent au chômage et occupent des d'emplois moins qualifiés et plus précaires lorsqu'elles travaillent. Ces différences de conditions d'emploi sont un peu moins marquées chez les hommes. Elles diminuent aussi avec l'acquisition de la nationalité française. Les ménages vivent davantage en HLM et dans des logements plus petits que l'ensemble des ménages bourguignons. Les personnes âgées de 75 ans et plus représentent 2 % de cette population. Elles vivent moins souvent seules ou en maison de retraite que les Bourguignons du même âge.

Insee Bourgogne Dimensions
No 164
Paru le : 16/12/2010