30 ans d'évolution démographique en Basse-Normandie. Les citadins s'éloignent du coeur des villes

Edith Navellou, Eric Thuaud - Insee

Entre 1982 et 2011, la Basse-Normandie a gagné 125 000 habitants, soit 9,2 % de sa population de 1982. La région ne doit cette croissance, inférieure à la moyenne nationale, qu'à son seul excédent naturel. Ces trente dernières années ont été le théâtre de mouvements démographiques déterminants. Les citadins bas-normands, motivés par un besoin d'espace et d'économies foncières, ont eu tendance à s'éloigner du cœur des villes pour s'installer à leur périphérie. Les communes rurales proches des grandes villes sont devenues très attractives et les couronnes périurbaines se sont peuplées au détriment des villes-centres. Le Calvados et la Manche ont accaparé à eux seuls la totalité de l'expansion démographique. Les tendances récentes confirment l'attrait des Bas-Normands pour les communes rurales, quitte à s'éloigner un peu plus de leur lieu de travail. Mais grâce à l'arrivée de retraités, les migrations participent désormais à la croissance de la population.

Cent pour Cent
No 248
Paru le : 14/01/2014