Une amélioration certaine mais pas encore de sortie de crise

Au 2e trimestre 2013, la situation en Corse s'améliore, notamment au niveau de l'emploi salarié (hors construction) et des créations d'entreprises. Néanmoins, les autres indicateurs demeurent trop négatifs pour annoncer une reprise. L'embellie de l'emploi salarié est encore trop faible pour résorber un chômage qui s'accumule depuis cinq ans. Le taux de chômage atteint ainsi 10,3 % de la population active et le nombre de demandeurs d'emploi dépasse le seuil de 18 000 personnes. Le secteur de la construction est morose et le marché de l'immobilier reste attentiste. Ce trimestre, comme dans le reste du pays, le pouvoir d'achat des ménages a été en partie absorbé par une facture énergétique élevée à cause d'un printemps 2013 plus froid que la normale. Cependant, malgré ces conditions météorologiques plutôt défavorables, le secteur touristique montre des signes de résistance et bénéficie notamment de l'accroissement significatif de l'offre « low cost » dans le transport aérien.

Note trimestrielle de conjoncture
No 4
Paru le : 24/10/2013