D'ici 2020, un médecin généraliste sur deux sera à remplacer

Patrick LE SCOUËZEC, Marie-Christine SINOQUET, Insee Picardie, Guillaume VAN ASTEN, Insee Picardie, Laure THOMÄ COSYNS, Christophe TROUILLARD, Christine VAN KEMMELBEKE, Agence régionale de Santé

La Picardie se caractérise par la plus faible densité de médecins généralistes libéraux de France. Pour autant, l'accès aux soins semble être globalement satisfaisant : les Picards sont ceux qui y ont le plus souvent recours. En effet, ces généralistes, peu nombreux, sont facilement accessibles : 99% des Picards sont à moins de 10 minutes en théorie d'un médecin généraliste. Mais seuls 58% des Picards consultent le médecin généraliste qui est le plus proche de chez eux. La situation pourrait être plus difficile dans les années à venir. Afin de répondre aux remplacements des médecins âgés et aux besoins nouveaux générés par la croissance démographique attendue et le vieillissement de la population picarde, près de 700 nouveaux généralistes libéraux, correspondant à la moitié de l'effectif actuel, devront s'installer d'ici 2020.

Insee Picardie Analyses
No 85
Paru le : 27/01/2014