Drôme : un dynamisme démographique soutenu et équilibré

Jean-Pierre Reynaud, Mustapha Touahir, Insee Rhône-Alpes

La Drôme compte 488 000 habitants en 2011. Sa population augmente sous les effets conjoints du solde naturel et du solde migratoire. Les couronnes des grandes aires urbaines progressent plus vite que les villes-centre. Valence en particulier perd des habitants. La croissance est soutenue autour de Romans-sur-Isère et plus globalement, dans le nord de la Drôme. Le sud de l'axe rhodanien apparaît aussi très attractif. Montélimar et Pierrelatte sont ainsi les deux seules villes de plus de 10 000 habitants qui progressent plus vite que la moyenne départementale. De manière générale, l'espace périurbain tend à se densifier.

La Lettre Analyses
No 215
Paru le : 14/01/2014