La géographie des échanges privilégiés des 56 aires urbaines bretonnes : une architecture départementale pour les flux de proximité, régionale ou transrégionale pour les flux éc (Octant Analyse n° 63)

Audrey Naulin (Quimper Cornouaille Développement), Gilles Poupard (Audélor), Olivier Léon (Insee)

Entre les aires urbaines de Bretagne, les flux démographiques ou économiques font apparaître des relations privilégiées entre certains territoires. Les flux de proximité tels les navettes domicile-travail ou transferts d'établissements dessinent une Bretagne à quatre systèmes d'échanges privilégiés qui se confondent quasiment avec les limites départementales. Ces flux se caractérisent à la fois par leur forte intensité et leur caractère polycentrique. Les flux de plus longue distance révèlent d'autres périmètres d'échanges privilégiés : d'échelle interdépartementale pour les migrations résidentielles et de dimension régionale ou transrégionale pour les flux économiques. Ils se caractérisent par un fonctionnement plus monocentrique en raison de la rareté de certains équipements ou fonctions.

Octant Analyse
No 63
Paru le : 23/04/2014