Une crise qui se prolonge

Au 4e trimestre 2013, comme dans le reste du pays, la conjoncture en Corse ne montre toujours pas de signe convaincant de reprise. L'emploi salarié régional demeure atone alors que le chômage augmente et reste au-dessus de la moyenne nationale. La croissance attendue, malgré une très légère embellie à l'échelle métropolitaine, n'est toujours pas au rendez-vous. La crise économique de longue durée tend à devenir structurelle. En Corse, les effets de la crise ont été ressentis plus tardivement que dans le reste du pays. Ces effets se poursuivent avec une divergence accrue entre ses deux départements. En effet, pour des raisons principalement structurelles de plus grande fragilité de ses emplois, la Haute-Corse continue à être plus touchée que la Corse-du-Sud, comme en atteste son chômage plus important.

Note trimestrielle de conjoncture
No 06
Paru le : 23/04/2014