Des ménages auvergnats plus nombreux, plus petits et plus âgés d'ici 2030

Martine Cauwet, Insee Auvergne

Si les tendances démographiques récentes et les changements des comportements de cohabitation se poursuivaient, l'Auvergne pourrait gagner 78 000 ménages d'ici 2030. La démographie jouerait un rôle déterminant dans cette augmentation. Néanmoins, celle-ci serait moindre qu'au cours de la décennie précédente. Les personnes seules et les séniors y contribueraient le plus fortement. Bien que la taille des ménages se réduise, celle des logements pourrait ne pas diminuer. Le nombre de ménages âgés progresserait dans tous les territoires. En revanche, celui des jeunes ménages ne croîtrait que dans les territoires les plus attractifs : Issoire, Monistrol-sur-Loire/Yssingeaux et le Grand Clermont.