La Haute-Loire à grands traits

Claude Waszak, Insee Auvergne

Depuis 1999, la Haute-Loire est le département auvergnat qui enregistre la plus forte croissance démographique. Au 1er janvier 2010, 224 000 habitants vivent en Haute-Loire. D'ici 2040, le département devrait gagner près de 35 000 habitants à condition que la fécondité élevée et la forte attractivité résidentielle se maintiennent. Toutefois, le renouvellement de la population active serait un véritable enjeu puisque le nombre d'actifs potentiels baisserait de 2 %. Début 2011, la Haute-Loire regroupe 13 400 établissements au sein du secteur marchand non agricole. L'activité industrielle, qui concentre 21 % de l'emploi total, reste très présente en partie grâce à la fabrication de produits en caoutchouc et en plastique. Si le taux de chômage du département est structurellement inférieur à celui de la France métropolitaine, il a nettement progressé sous l'effet de la crise et atteint, début 2013, son plus haut niveau depuis trente ans. Les conditions de vie en Haute-Loire sont moins favorables que pour l'ensemble des Français de métropole. En effet, la pauvreté touche davantage le milieu rural, et particulièrement les personnes âgées. De plus, les habitants du département mettent, en moyenne, plus de temps pour accéder aux commerces et services.