La crise économique creuse les écarts de niveaux de vie en Rhône-Alpes

Serge Maury, Philippe Bertrand

Le niveau de vie médian de Rhône-Alpes est l'un des plus élevés parmi les régions françaises et la pauvreté l'affecte moins que l'ensemble de la France. Du fait de la crise économique, les revenus ont stagné entre 2008 et 2010, mais les inégalités se sont aussi creusées. Les huit départements rhônalpins se divisent entre d'une part un bloc de départements plutôt à l'est de la région, au sein desquels se distingue notamment la Haute-Savoie, et d'autre part la Loire, la Drôme et l'Ardèche, qui se particularisent par un niveau de vie médian relativement faible et une évolution de revenu défavorable. La pauvreté touche moins les espaces périurbains que les pôles urbains ou les communes rurales isolées. Elle affecte davantage les familles monoparentales et les jeunes. La redistribution opérée par les prélèvements fiscaux et sociaux a un effet correcteur notable sur les inégalités de revenu.

La Lettre Analyses
No 197
Paru le : 13/06/2013