Maintenir en emploi des seniors alsaciens devenus plus nombreux

Clément Gass, Sylvain Moreau (Insee-Alsace)

Moins souvent au chômage que les plus jeunes, les seniors peinent néanmoins à retrouver un emploi lorsqu'ils l'ont perdu. À partir de 55 ans, le taux d'activité des seniors baisse plus rapidement en Alsace qu'en moyenne métropolitaine. Les secteurs les plus touchés sont les industries traditionnelles de main-d'œuvre comme le textile, la mécanique et le formage de métal. En revanche, l'expérience profite aux cadres des banques, de la logistique ou de l'hôtellerie. Les reprises d'activité, souvent fragiles, passent fréquemment par les services à la personne. À ces constats s'ajoute l'augmentation prévisible du nombre de seniors ces prochaines années.