Le Cantal à grands traits

Daniel Gras, Insee Auvergne

Au 1er janvier 2010, 148 000 habitants vivent dans le Cantal. Depuis 1999, la population du département diminue, mais trois fois moins vite qu'au cours de la décennie précédente. À l'horizon 2040, le niveau de population serait stabilisé à condition que la dynamique migratoire favorable au département se prolonge. Le renouvellement de la population active est un autre enjeu pour le département : la tranche des 20 à 59 ans, qui concentre l'essentiel des actifs, se contracterait de 22 % d'ici 2040. Début 2012, le Cantal regroupe 9 600 établissements au sein des secteurs marchands non agricoles. Si la création d'établissements est moins dynamique dans le département, ces derniers sont plus pérennes. L'économie cantalienne reste très marquée par l'agriculture. L'industrie, moins présente qu'au niveau national, est surtout spécialisée dans la fabrication de denrées alimentaires et de meubles. Depuis plus de 20 ans, le chômage du Cantal est structurellement inférieur à celui de la métropole. La conjoncture du marché du travail s'est toutefois nettement dégradée avec la crise financière de 2008. En matière d'accessibilité aux services et de conditions de vie des habitants, la situation des Cantaliens est moins favorable que la moyenne régionale ou métropolitaine.