En Auvergne, l'emploi ne retrouve pas son niveau d'avant-crise

Marylène Gauvin, Insee Auvergne

Entre janvier 2008 et décembre 2012, l'Auvergne perd 15 400 emplois salariés marchands, soit une baisse de plus de 5 %. Ce recul de l'emploi, sous l'effet de la crise, est plus accentué en Auvergne qu'en France métropolitaine. Tous les secteurs d'activité sont davantage touchés en Auvergne, à l'exception de l'industrie dont l'évolution est similaire à celle de la France. En corollaire, le chômage progresse et semble s'installer durablement ; il atteint son niveau le plus haut depuis 1999. Cette crise économique se déroule en trois actes. Entre le printemps 2008 et l'automne 2009, la récession se solde par des pertes d'emploi, plus nombreuses en Auvergne qu'en France métropolitaine. La reprise de la croissance nationale de l'été 2009 ne bénéficie pas à l'emploi auvergnat qui stagne jusqu'à la mi-2011. Depuis le milieu de l'année 2011, le regain national d'activité est stoppé ; l'emploi salarié régional marque un net recul à partir de début 2012.