L'Allier à grands traits

Marylène Gauvin, Insee Auvergne

En 2010, 343 000 habitants vivent dans l'Allier. Depuis 1999 et après trois décennies de baisse, la population du département se stabilise grâce à un regain d'attractivité. À l'horizon 2040, si l'attractivité perdurait, la baisse de population serait limitée à 2 % et celle du nombre d'actifs serait de 18 %. D'ici 2020, plus du tiers d'entre eux devraient cesser leur activité. Le renouvellement de la population active est donc un enjeu majeur pour le département. L'économie est marquée par une surreprésentation de l'industrie et de l'agriculture qui concentrent, en 2010, respectivement 17 % et 6 % des 129 700 emplois du département. Elle se caractérise également par une faible création d'établissements et par une meilleure pérennité du tissu productif qu'au niveau métropolitain. La crise économique a entraîné un recul important de l'emploi dans le secteur marchand non agricole. Dans ce contexte, le taux de chômage, structurellement élevé, a augmenté très fortement depuis cinq ans. La pauvreté est très présente tant en milieu urbain que rural : elle touche près d'un habitant sur six. Les temps moyens d'accès à l'ensemble des services se situent dans la moyenne régionale. La structuration tripolaire du département facilite l'accès aux équipements supérieurs.