Une conjoncture corse toujours dégradée

Au 1er trimestre 2013, les fondamentaux de l'économie insulaire restent moroses. Le taux de chômage atteint 10,2 %, le secteur de la construction manque toujours de visibilité et le marché immobilier reste attentiste. L'emploi salarié demeure atone alors que le chômage s'intensifie, notamment chez les jeunes et les seniors, à l'image de la situation de l'ensemble de la métropole. La création d'entreprises diminue du fait d'une désaffection du statut d'auto-entrepreneur. La fréquentation touristique recule, impactée par une présence moindre de la clientèle française. De même, le trafic de marchandises, déjà en retrait, subit une forte baisse en ce début d'année.

Note trimestrielle de conjoncture
No 3
Paru le : 17/07/2013