439 000 séniors cesseraient leur activité professionnelle d'ici 2020 : quels enjeux pour la formation en Nord-Pas-de-Calais ?

Betty Becuwe et Vincent Bonjour

D'ici 2020, un peu moins d'un actif sur trois exerçant un emploi en région Nord-Pas-de-Calais quitterait définitivement le marché du travail, soit près de 439 000 séniors. Ces fins d'activité génèrent dès aujourd'hui des besoins en matière de renouvellement de main d'œuvre. Ces besoins sont moins élevés dans la région qu'au niveau national, du fait notamment d'une population active jeune. La pénibilité du travail ou encore les entrées précoces dans la vie active contribuent néanmoins à faire augmenter le nombre de cessations d'activités. D'ampleurs différentes suivant les professions, les besoins de renouvellement seraient plus particulièrement marqués dans les domaines des services aux particuliers et de la santé. À l'inverse, les domaines industriels se heurtent à des difficultés économiques et posent question sur le potentiel renouvellement des emplois pour faire face aux nombreux départs.