Les contrats courts : leurs poids dans l'emploi régional

David Desrivierre

En 2007 dans la région, 15 % des heures de travail dans les secteurs privés et semi-publics correspondent à des contrats dont l'échéance est prédéterminée. Les secteurs de l'éducation et de la santé, du commerce et de l'administration concentrent les volumes de travail en contrats courts les plus importants. L'intérim caractérise davantage la construction et l'industrie, les CDD relevant plutôt du tertiaire. Près d'un salarié sur cinq est concerné. En particulier, si le besoin en intérim des entreprises de la région correspond à près de 40 000 équivalents temps plein, le travail intérimaire concerne en réalité près de 80 000 personnes. Le recours aux contrats courts est plus développé sur le littoral sud-ouest, au cœur du bassin minier et dans l'Est de la région.