Scrutins électoraux de 2012 : le sursaut participatif de 2007 ne s'est pas confirmé

Philippe Macquet

Les scrutins électoraux de 2012 ne confirment pas le sursaut de participation de 2007 dans la région, comme au plan national, mais semblent au contraire s'inscrire dans la lente érosion de la participation depuis 1981. Les électeurs nordistes des villes s'abstiennent davantage qu'en 2007. C'est l'inverse pour les et les espaces périurbains lui connaissent un reguin de participation L'abstention s'accroît pour les populations soumises aux tensions sur le marché du travail et pour les catégories sociales moins favorisées. Avant 45 ans, la participation est plus faible que pour les seniors avec toutefois, un vote dit sélectif pour les moins de 25 ans au détriment des élections législatives. Ces dernières mobilisent moins en général.