Une meilleure formation mais de moins bonnes conditions d'emploi pour les femmes

Jean-Louis REBOUL, Joël DEKNEUDT, Insee Picardie

Dès l'école primaire les filles prennent l'avantage sur les garçons. Elles le conservent tout au long de leurs études. Plus souvent bachelières, elles représentent 52% de la cohorte des jeunes Picards inscrits dans l'enseignement supérieur. Paradoxalement, cet avantage ne se prolonge pas dans le monde du travail. À tout âge, les femmes sont plus souvent au chômage. Quel que soit leur niveau de formation, les Picardes ne sont que 37% parmi les cadres mais 76% parmi les employés. Elles sont majoritaires dans les métiers présentant les conditions de travail les plus précaires. En 2010, le salaire horaire net moyen d'une Picarde est inférieur de 16%, à celui d'un Picard. Enfin, le partage des tâches familiales et ménagères ayant peu évolué entre 1999 et 2010, il reste plus difficile pour une femme de concilier vie personnelle et vie professionnelle.

Insee Picardie Analyses
No 77
Paru le : 08/03/2013