L'emploi fléchit, mais moins qu'ailleurs

Bertrand Ballet et Marie-Claire Tesseyre, Insee Midi-Pyrénées

Fin 2012, l'activité économique recule nettement dans la zone euro et, avec une intensité moindre, en France. Midi-Pyrénées n'est pas épargnée par cette dégradation de l'activité. Au 4e trimestre 2012, l'emploi salarié fléchit dans les secteurs marchands non agricoles de la région et le chômage grimpe nettement. Le recul de la construction de logement pèse sur l'activité du bâtiment et l'atonie de la consommation des ménages freine les embauches dans le commerce en fin d'année. L'industrie est ralentie par la faiblesse de la demande intérieure et des principaux partenaires de la région. Les atouts économiques de Midi-Pyrénées jouent toutefois leur effet amortisseur : la construction aéronautique et les activités informatiques, scientifiques et techniques sont dynamiques, le spatial et l'industrie agroalimentaire résistent. La fréquentation touristique est en hausse dans les hôtels de Toulouse et des stations pyrénéennes.

Note trimestrielle de conjoncture
No 15
Paru le : 01/04/2013