La population des communes bretonnes au 1er janvier 2010 (Octant Info n°27)

collectif

Au 1er janvier 2010, la Bretagne et ses 1 270 communes bretonnes comptent 3 199 000 habitants, soit 293 000 de plus qu'en 1999. Sur cette période, le taux de croissance annuel moyen s'établit ainsi à 0,9 %. Il est deux fois plus élevé que sur la période 1990-1999 et supérieur à celui de la France métropolitaine (0,6 %). Avec une croissance annuelle moyenne de 1,2 %, l'Ille-et-Vilaine est le département breton qui progresse le plus, devant le Morbihan (1,0 %) et les Côtes-d'Armor (0,8 %). Seul le Finistère enregistre une évolution en deçà de la moyenne métropolitaine (0,5 %). Entre 1999 et 2010, les couronnes des grands pôles urbains constituent les espaces ayant la plus forte croissance démographique (1,8 % par an en moyenne) celle-ci étant nettement plus faible dans les grands pôles (0,2 %). Ainsi, les augmentations de population les plus élevées s'observent dans les communes de 500 à 10 000 habitants alors que celles de plus de 20 000 habitants voient, dans leur majorité, leur population stagner ou légèrement décroître. En Bretagne, la population moyenne d'une commune est de 2 519 habitants contre 1 714 au niveau national. La moitié des communes bretonnes compte moins de 1 200 âmes. Dans leur ensemble, ces habitants de petites communes ne représentent qu'un dixième de la population régionale. A l'opposé, les 35 communes de plus de 10 000 habitants regroupent un tiers de la population bretonne.