Moins de créations d'entreprises classiques, mais un meilleur potentiel pour durer

Benoît Bourges, Karine Pélissou

En raison de mesures politiques, la création d'entreprises est particulièrement dynamique depuis dix ans. La mise en place du statut d'auto-entrepreneur en 2009 a accéléré le nombre de créations. Il a aussi provoqué un effet de substitution engendrant une baisse de la création classique. Le volume total d'emploi est néanmoins resté aussi important dans les entreprises classiques. Moins nombreuses, elles démarrent avec de meilleures caractéristiques pour durer que celles des générations précédentes : un créateur plus diplômé, plus expérimenté, mieux entouré, davantage aidé et un capital de départ supérieur. Les auto-entreprises sont dans une situation beaucoup moins favorable. Beaucoup démarrent avec peu de capital et ne sont que des activités de complément pour le créateur.

Insee Centre Info
No 182
Paru le : 14/11/2012