Quartiers prioritaires : Des situations de précarité plus hétérogènes qu'en France métropolitaine

Sébastien Chéron,Damien Dotta, Jacques Pougnard, Insee Paca - J-C. Jaillet, DRJSCS

En 2009, un million de personnes vivent en Provence-Alpes-Côte d'Azur dans un des 282 quartiers prioritaires inscrits en contrat urbain de cohésion sociale (Cucs), soit un habitant de la région sur cinq contre un sur huit en France métropolitaine. Cette spécificité régionale s'explique notamment par une précarité élevée, conjuguée à une forte urbanisation du territoire. Les habitants de ces quartiers sont en grande précarité monétaire et cumulent les difficultés. Plus souvent concernés par une allocation chômage, ils disposent de revenus plus faibles : le revenu fiscal médian s'y élève à 1 010 € par mois et par unité de consommation (UC), contre 1 520 € pour l'ensemble de la région. Ils ont par ailleurs des conditions de logement plus difficiles.

Synthèse
No 43
Paru le : 05/12/2012