Le nouveau profil de la population active immigrée

Caroline Anguier, Axel Gilbert

En dix ans, dans les agglomérations de Lyon, Grenoble et Saint-Étienne, la population active immigrée a fortement augmenté. Les immigrés arrivés depuis 1998 travaillent le plus souvent dans le secteur des services de soutien (gardiennage, nettoyage) où le niveau de qualification demandé est peu élevé. Toutefois, le nombre de cadres progresse ; les immigrés sont également plus souvent entrepreneurs que les non-immigrés quel que soit le secteur d'activité. Mais ils restent largement touchés par le chômage et ont plus souvent recours aux agences d'intérim. Ils se retrouvent plus fréquemment en situation de déclassement avec des emplois en deçà de leur qualification.

Publications grand public
La Lettre Analyses – No 183
Paru le : 14/12/2012