SCoT de l'Agglomération Messine : objectif 20 000 habitants supplémentaires dans vingt ans

Pierre-Yves BERRARD et Philippe DEBARD

L'objectif affiché par le SCoTAM de compter 391 000 habitants en 2032, soit 20 000 de plus qu'en 2008, est-il réalisable alors même que les projections de population précédentes concluaient à un gain de population moindre ? Autour du rôle phare de la ville de Metz, les efforts doivent porter sur l'accueil des jeunes de 18 à 25 ans, notamment étudiants. Les arrivées de cadres et professions supérieures, en partie liées aux conditions économiques, constituent une autre source potentielle de croissance démographique, tout comme les arrivées d'étrangers. Les Allemands notamment, voire les Chinois, pourraient à l'avenir être plus nombreux. Le retour au pays des jeunes retraités natifs de Moselle n'est pas non plus à négliger, car le papy-boom va accroître ce vivier de migrants. C'est aussi dans sa capacité à garder les familles présentes dans son périmètre et tentées de s'installer dans les zones périurbaines ou rurales proches, que l'attraction du SCoTAM doit s'affirmer. Reste que d'ici 2032, l'échelle géographique et démographique du SCoTAM pourrait évoluer, pour le rapprocher de Thionville et de Briey et l'intégrer au sein du Pôle métropolitain du Sillon lorrain. C'est vers ces perspectives qu'il faut commencer à se projeter.

Economie Lorraine
No 295
Paru le : 25/10/2012