La précarité énergétique dans les logements de Poitou-Charentes : 15 % des ménages concernés

Alexandre Giraud (Insee), Étienne De Pins Loze (AREC Poitou-Charentes)

En Poitou-Charentes, 15 % des ménages, soit 112 500 ménages sont exposés à la précarité énergétique. Deux catégories bien identifiables regroupent à elles seules le quart des ménages concernés : les retraités vivant seuls, propriétaires d'une grande maison chauffée au fioul, et les personnes seules de moins de 35 ans, sans activité professionnelle et locataires d'un petit logement chauffé à l'électricité ou au gaz de ville. L'exposition à la précarité énergétique évolue au cours de la vie du ménage, plus marquée à ses extrémités, à savoir à la constitution du ménage et à sa fin de vie. Dans la Vienne, une partie importante des personnes exposées est étudiante. Cette situation dure le temps des études et de la recherche d'un premier emploi stable. Quant aux retraités exposés à cette précarité énergétique, plus nombreux en effectifs et concentrés au cœur de la région, leur situation parait plus durable, à moins de les inciter à déménager pour un logement plus petit ou de réaliser des travaux d'isolation et de réhabilitation thermique parfois coûteux pour alléger la facture énergétique. Ces situations renvoient à la nécessaire poursuite de la mobilisation des pouvoirs publics et des acteurs sociaux sur cette problématique de développement durable.

Décimal
No 321
Paru le : 17/10/2012