Fin d'année délicate pour la Bourgogne

Stéphane Vigneau, Insee Bourgogne

Fin 2012, l'économie bourguignonne souffre du recul de l'activité enregistré en France. Dans la sphère marchande, l'emploi salarié se replie de 0,2 %. La Bourgogne perd ainsi 600 emplois nets en trois mois. L'emploi s'ajuste à la baisse dans l'intérim, et recule dans la construction et l'industrie. Mais il résiste et se stabilise dans le commerce et les services marchands. Le taux de chômage régional, en hausse de 0,4 point au quatrième trimestre, atteint 9,7 %. La création d'entreprises, dynamique en fin d'année dans les activités techniques de services et d'appui aux entreprises, fléchit dans l'industrie et la construction, les deux secteurs qui perdent aussi de l'emploi salarié. Les mises en chantier de logements neufs sont en forte chute fin 2012 ; cependant, la délivrance de permis de construire, en nette progression, pourrait laisser augurer une amélioration. La Côte-d'Or, qui avait jusqu'alors plutôt mieux résisté à la crise que les autres départements, accuse un net ralentissement en fin d'année, tandis que la situation de l'emploi se redresse légèrement en Saône-et-Loire.

Note trimestrielle de conjoncture
No 01
Paru le : 03/05/2013