54 % des nouvelles entreprises de Haute-Savoie sont encore en activité cinq ans après leur création

Sabine Guillaume

En 2011, 54 % des nouvelles entreprises de Haute-Savoie sont encore en activité cinq ans après leur création. Les chances de survie dépendent à la fois des conditions de mise en œuvre du projet et de certaines caractéristiques du créateur ou de son entreprise. Les entreprises individuelles, qui représentent la majeure partie des créations, sont moins pérennes que les sociétés. Les entreprises du commerce sont celles qui franchissent le moins le cap des cinq ans. À l'inverse, les taux de survie sont plus élevés dans les secteurs de l'hébergement et de la restauration, de l'information et de la communication, des transports ou de la santé et de l'action sociale. Un niveau de diplôme supérieur au baccalauréat, ainsi qu'une expérience professionnelle préalable jouent également en faveur d'une meilleure survie des entreprises. Enfin, le taux de pérennité augmente en fonction de l'investissement financier initial.

La Lettre Analyses
No 194
Paru le : 26/04/2013