Marcher ou pédaler davantage : des effets bénéfiques sur la santé et sur l'environnement des Franciliens

Yann Caenen (Insee Ile-de-France), Corinne Praznoczy (ORS Ile-de-France)

En semaine, les Franciliens privilégient la marche ou le vélo, pour un tiers de leurs déplacements. Les plus jeunes, les plus âgés et les femmes se déplacent le plus souvent à pied. Le vélo est surtout utilisé par les hommes et les jeunes de moins de 25 ans. Marcher ou pédaler génère des bénéfices individuels sur la santé, estimés en nombre d'affections de longue durée évitées et de vies épargnées. Des bénéfices collectifs sont aussi obtenus sur l'environnement. Baisser d'un point la part des voitures dans les déplacements intra muros des Parisiens pour aller travailler ou étudier, au profit des modes actifs, réduirait de près de 10 % les rejets de CO2.

INSEE Ile-de-France à la page
No 406
Paru le : 05/04/2013