Les quartiers prioritaires des villes de Champagne-Ardenne - Une forte diversité des situations de précarité

Anne Dousset, Anh Van Lu, Monique Saliou

En Champagne-Ardenne, 177 000 personnes vivent dans un quartier prioritaire, soit 13,2 % de la population, ce qui place la Champagne-Ardenne au 5e rang des régions métropolitaines où cette proportion est la plus élevée. Ces quartiers, au nombre de 62, se caractérisent par la concentration de difficultés socio-économiques, résumées par un revenu perçu en moyenne plus faible que dans l'ensemble de la population. Pour plus de la moitié d'entre eux, les habitants disposent d'un revenu médian de 11 800 euros contre 16 600 euros pour la population résidant dans les villes où ces quartiers sont insérés. Les départements des Ardennes et de l'Aube comptent davantage de quartiers en fortes difficultés. Cependant, une partie de ces difficultés est liée à un environnement socio-économique plus dégradé. Les écarts de conditions entre une ville et ses quartiers prioritaires sont plus marqués dans les grandes agglomérations de la Marne et de l'Aube. La répartition de la pauvreté au sein même des quartiers peut varier ; les difficultés sont moins unifor- mément réparties dans certains quartiers des Ardennes et de l'Aube, au sein desquels les situations d'extrême précarité sont également plus fréquentes.