Sept Auvergnats sur dix habitent leur région natale

Vincent VALLÈS, Insee Auvergne

Chaque région voit partir une partie de ses natifs et accueille sur son territoire des personnes nées ailleurs. L'ampleur de ces mouvements, qui traduisent en partie l'attachement d'une population à sa région natale et l'attractivité de celle-ci dans la durée, ne distingue pas nettement l'Auvergne des autres régions métropolitaines. Saint-Étienne et Lyon détrônent désormais largement Paris comme destination privilégiée des « expatriés » auvergnats. Les natifs rhônalpins sont les plus nombreux parmi les Auvergnats d'adoption, qui posent plus souvent leurs valises en Haute-Loire ou dans le Puy-de-Dôme.