Les étudiants lorrains - Un défi : le renforcement de l'attractivité

Florence LEMMEL

En 2008, près de 82 000 étudiants résident en Lorraine. Le taux de scolarisation dans l'enseignement supérieur y est plus faible qu'au niveau national, car les étudiants s'orientent davantage vers des filières courtes. Les établissements des aires urbaines de Nancy et de Metz regroupent trois étudiants sur quatre. Dans la zone de recrutement de Nancy, plus étendue que celle de Metz, les étudiants vivent plus souvent en dehors de la cellule familiale. La Lorraine compte 32% d'étudiants boursiers, se classant ainsi au 7ème rang des régions les plus aidées. En Lorraine, 18 600 jeunes sont contraints de cumuler études et emploi en raison de ressources insuffisantes (versements parentaux, aides de la collectivité). La Lorraine se distingue par de faibles migrations résidentielles avec les autres régions métropolitaines et une forte attractivité sur les étudiants venant de l'étranger. La baisse démographique, malgré le renforcement du taux de bacheliers, pourrait aboutir, à l'horizon 2020, à une diminution de 1 100 étudiants.

Economie Lorraine
No 272
Paru le : 13/12/2011