Les aires urbaines de Rhône-Alpes s'étendent et se densifient

Luc Rigollet

Le zonage en aires urbaines décrit l'influence des villes au-delà des agglomérations. Cette influence s'est encore intensifiée entre 1999 et 2008. Les aires urbaines, qui se sont étendues sur l'espace rural, ont également absorbé des petites aires urbaines voisines dans leur couronne. C'est notamment le cas à Lyon, Grenoble et Saint-Étienne. D'autres aires urbaines se sont densifiées, par manque d'espace pour s'étendre ; c'est le cas de Genève et d'Annecy. Aujourd'hui, la moitié des communes de la région est périurbaine, et la part des communes hors de l'influence des pôles a diminué de moitié par rapport à 1999. 97 % de la population est localisée dans un espace sous influence d'un pôle urbain.