Un été 2011 satisfaisant pour l'hôtellerie auvergnate

Martine CAUWET, Insee Auvergne

Avec plus d'un million de nuitées, la fréquentation des hôtels auvergnats a augmenté de 4,8 % en juillet et août 2011 par rapport à 2010. Cette croissance est légèrement supérieure à celle constatée au niveau national (+ 3,1 %). Tous les départements contribuent à cette progression même si la hausse est plus modeste dans le Cantal (+ 2,6 %). Plus de deux clients sur trois se rendent dans des hôtels indépendants. Les établissements 2 étoiles accueillent ainsi 58,6 % des touristes d'hôtellerie. Toutefois, la progression ré-cente des nuitées dans les hôtels de chaîne atteste du développement d'une clientèle d'affaires et de passage, adeptes de séjours plus courts. La durée moyenne de séjour atteint 1,63 nuit par hôte, en légère augmentation par rap-port à l'été 2010. Le taux d'occupation des chambres s'élève ainsi à 63,5 %, soit une croissance de 1,5 point par rapport à l'été dernier. L'Allier et surtout le Puy-de-Dôme (plus de la moitié des arrivées en Auvergne) sont les destinations privilégiées principalement du fait de la proximité de lieux touristiques et d'une offre hôtelière plus fournie. Les touristes français viennent de plus en plus nombreux en Auvergne : les arrivées progressent de 5,4 % et le nombre de nuitées de 5,9 % à l'été 2011. La fréquentation étrangère, plutôt modeste, est en repli par rapport à l'été 2010. Les touristes étrangers sont en effet relativement peu présents dans les hôtels régionaux : ils réalisent 12 % de la fréquentation auvergnate contre 39 % au niveau national. 94 % d'entre eux sont Européens. Ils viennent principalement de Belgique, du Royaume-Uni, des Pays-Bas et d' Allemagne. Moins nombreux, ils restent également moins longtemps que les clients hexagonaux.