De 680 000 à 1,1 million de ménages franciliens en plus à l'horizon 2030

Kévin de Biasi, Insee Ile-de-France et Philippe Louchart, IAU Ile-de-France

A l'horizon 2030, la croissance de la population francilienne serait modérée. Elle serait limitée par un déficit migratoire avec le reste de la France. L'Ile-de-France resterait la région ayant la plus grande part d'habitants en âge de travailler. La région pourrait accueillir 14 % de ménages supplémentaires si les tendances en termes de construction et de renouvellement du parc immobilier se prolongeaient. Dans un scénario volontariste (70 000 logements neufs en moyenne annuelle à partir de 2010), l'Ile-de-France accueillerait 1,45 million de personnes supplémentaires contre 1,1 dans le scénario tendanciel.

INSEE Ile-de-France à la page
No 387
Paru le : 23/03/2012