Ressorts et enjeux de l'attractivité des territoires du Nord-Pas-de-Calais

Jérôme Fabre, Nicolas Hosdez

Observées à l'échelle de France métropolitaine, les zones d'emploi du Nord-Pas-de-Calais apparaissent peu attractives pour beaucoup d'entre elles tant d'un point de vue résidentiel que productif. En particulier, les actifs les plus qualifiés migrent moins vers le Nord-Pas-de-Calais que vers les autres régions. Seule la zone d'emploi de Lille se singularise par des arrivées fréquentes de travailleurs à haut niveau de compétence même si elles restent bien moindres que dans d'autres métropoles telles que Lyon ou Toulouse. Le caractère universitaire de la métropole lilloise, qui génère une partie des cadres dont a besoin son tissu productif, compense néanmoins ce phénomène. Berck-Montreuil et Flandre-Lys se détachent, quant à elles, par leur attractivité résidentielle de proximité.

Pages de Profils
No 104
Paru le : 12/03/2012