Une immigration européenne moins marquée

Marie Sala

En 2006, la région Rhône-Alpes compte 540 000 immigrés. Il s'agit d'une population principalement en âge d'être active et qui se féminise. En nombre, l'Europe reste l'origine la plus représentée mais sa part diminue au profit de celle de l'Afrique. Les ménages immigrés sont moins souvent propriétaires de leur logement et davantage locataires du parc HLM. Sur le marché du travail, les femmes immigrées sont moins présentes, et les immigrés, moins diplômés, sont davantage touchés par le chômage. Ces constats restent à nuancer, la population immigrée ne formant pas un ensemble homogène.

La Lettre Analyses
No 157
Paru le : 06/12/2011