Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France

Jean-Jacques Guillouet et Philippe Pauquet, IAU Ile-de-France

La croissance du nombre de résidences principales se maintient depuis 1999 grâce à la baisse de la vacance et du renouvellement du parc. Elle s'accompagne d'une forte progression de la propriété au bénéfice des ménages les plus aisés, d'un développement du parc social là où il est déjà très présent et d'une érosion du parc locatif privé en zone centrale.

INSEE Ile-de-France à la page
No 382
Paru le : 27/01/2012