Recensement de la population 2009 - La périurbanisation s'accélère

Sandrine Rigollot, Eric Vaillant

Au 1er janvier 2009, la Champagne-Ardenne compte 1 337 953 habitants, en très légère baisse par rapport à 1999. Dans chacun des départements, le phénomène de périurbanisation est à l'œuvre, avec en résultante un gain de population dans les espaces périphériques et une baisse de population dans les pôles, baisse plus ou moins marquée selon l'attractivité du département. Dans la Marne, en raison de la position excentrée du pôle rémois, le phénomène de périurbanisation, soutenu dans les communes ardennaises et axonaises, pèse sur l'évolution démographique du départe- ment. Dans l'Aube, au contraire des autres grands pôles de la région, Troyes joue un rôle moteur dans la croissance démographique du département, croissance soutenue par des arrivées importantes de Franciliens. En Haute-Marne, le déclin démographique conjugué au phénomène de périurbanisation affaiblit les villes et pourrait à terme fragiliser la trame urbaine du département. Les Ardennes, en raison d'un contexte économique dégradé, con- naissent un fort déficit d'attractivité qui pénalise aussi fortement la croissance des grands pôles.

Insee flash
No 140
Paru le : 17/01/2012