Les campings victimes d'une météo défavorable à l'été 2011

Martine CAUWET, Insee Auvergne

Les campeurs sont venus moins nombreux en Auvergne au cours des mois de juillet et août 2011. Ils ont effectué 327 870 séjours, en baisse de 1,8 % par rapport à l'été précédent. Cette chute de la fréquentation ne concerne toutefois que la clientèle française car les touristes étrangers ont été plus nombreux qu'en 2010 (+ 8 %). Au niveau national, la diminution du nombre d'arrivées est plus modeste avec - 0,7 %. En terme de nuitées, la baisse est de même ampleur (- 1,6 %). Elle affecte toutes les catégories de confort et concerne tous les départements à l'exception de la Haute-Loire, en progression sensible (+ 9,8 %). Là encore, la clientèle étrangère se distingue par une fréquentation en forte croissance (+ 12,6 %). Les touristes étrangers ne réalisent toutefois que 27 % de la fréquentation régionale contre 31,5 % au niveau national. Les Néerlandais sont nettement majoritaires avec 64,9 % des nuitées de clientèle étrangère. Ils sont suivis par les Belges, les Britanniques et les Allemands. Les touristes étrangers séjournent en moyenne moins longtemps que les touristes français. Depuis plusieurs années, les campings ont élargi leur offre en louant des habitations légères (mobil-home, chalet…). Aujourd'hui, plus d'un établissement sur deux propose ce type de prestation et la fréquentation de ces emplacements est en constante augmentation. Entre 2010 et 2011, elle a encore progressé de 6,9 % en Auvergne. Ces emplacements dits « locatifs » sont à l'origine en juillet et en août de 32 % de la fréquentation totale alors qu'ils ne représentent que 14 % de l'offre. En Auvergne, plus d'un campeur français sur trois choisit les emplacements locatifs alors qu'ils attirent moins d'un étranger sur six. Ceux-ci privilégient les emplacements nus notamment de catégorie 3 et 4 étoiles qui représentent 60,5 % de leurs nuitées.