Transports et émissions de CO2 : enjeu de la mobilité durable en Lorraine

Justin BISCHOFF

En 2007, un Lorrain émet en moyenne 129,2 grammes de CO2 par kilomètre pour se rendre sur son lieu de travail ou d'études, soit près de 2 grammes de plus que la moyenne de province. Les quatre départements lorrains sont au-dessus de cette moyenne, avec un maximum pour la Moselle, qui paie l'importance de sa desserte autoroutière tant nationale avec l'A4 qu'internationale avec l'A31. Le minimum est pour le département des Vosges, qui bénéficie a contrario d'un réseau routier plus classique, tandis que la Meurthe-et-Moselle joue avec plus de bonheur la carte des transports en commun de navetteurs plus fréquemment piétons ou cyclistes. L'existence et l'usage de transports en commun devient ainsi, comme l'existence de réseaux adaptés ou plus classiquement la réduction des distances domicile-travail, un des enjeux forts des politiques d'aménagement du territoire.

Economie Lorraine
No 271
Paru le : 18/11/2011