La Bourgogne gagne des habitants autour des villes-centres et le long des grands axes

Karine PIOT

Entre 1999 et 2006, la périurbanisation s’est poursuivie. Les espaces situés autour des principales villes de Bourgogne ou dans la grande périphérie des métropoles parisienne et lyonnaise gagnent des habitants. Cette croissance démographique concerne aussi des espaces ruraux, en marge des aires urbaines les plus dynamiques ou situés le long des axes routiers. Le nombre d’habitants baisse dans la plupart des villes-centres, Dijon excepté, et varie peu en proche banlieue. La baisse démographique est marquée dans les pôles d’emploi de l’espace rural, contrairement à la tendance nationale.

Insee Bourgogne Dimensions
No 150
Paru le : 01/01/2009