Un renouveau démographique qui profite aux intercommunalités d'Auvergne

Vincent VALLÈS, Insee Auvergne

La croissance récente de la population auvergnate se diffuse sur le territoire. Entre 1999 et 2006, la population a augmenté dans 63%des intercommunalités à fiscalité propre, contre 33 % au cours des deux décennies précédentes. Ce dynamisme démographique est soutenu par l'étalement urbain. Les groupements de communes en milieu périurbain bénéficient de la plus forte attractivité et enregistrent les plus gros gains de population au détriment des grandes agglomérations. Les groupements de communes auvergnats centrés sur un pôle urbain perdent en effet de la population ou connaissent une croissance faible. Le renouveau des intercommunalités rurales reste contrasté. Lorsqu'elles sont situées sur les grands axes de communication, les intercommunalités profitent aussi des mouvements de périurbanisation et gagnent de la population. En revanche, dans les zones de montagne, la situation démographique est plus fragile.