Arrondissement de Saint-Dié-des-Vosges : renouveau démographique mais fort recul de l'emploi industriel

Mireille FLORÉMONT, Brigitte VIENNEAUX

Après des années de baisse, la croissance démographique de l’arrondissement se profile. Elle reste toutefois concentrée dans sa partie centrale qui, à l’exception de la commune de Saint-Dié-des-Vosges, héberge les habitants les plus aisés. Les EPCI du nord et du sud accueillent une population plus âgée et à revenus plus faibles. Si le nombre de jeunes est resté stable dans l’arrondissement, avant 2010 il devrait être dépassé par celui des personnes âgées. Le territoire amorcerait alors un vieillissement plus rapide qu’ailleurs, nécessitant la mise en place de structures d’accueil, mais pouvant aussi être source d’emplois. Les activités industrielles, bien que diversifiées, ne permettent pas de maintenir les effectifs salariés et les créations d’emploi dans le tertiaire restent insuffisantes pour prendre le relais. De fait le taux de chômage persiste à rester à un niveau plus élevé qu’ailleurs. Une situation qui ne trouvera pas de solution dans les territoires voisins eux-mêmes en difficultés, mais plus dans l’élévation des niveaux de qualification. Le tourisme reste un atout essentiel, cependant soumis aux aléas climatiques, et l’arrondissement doit veiller à préserver son capital nature.

Economie Lorraine
No 144
Paru le : 01/10/2008