La concentration de l'emploi dans le Sillon mosellan

Philippe DEBARD

Dans un contexte lorrain de faible dynamique de l’emploi, les taux de croissance plus forts polarisés dans les grandes agglomérations, contribuent à renforcer encore le rôle occupé par le Sillon mosellan. Combinés au phénomène de périurbanisation, l’augmentation et l’allongement des flux quotidiens domicile-travail soulignent l’interdépendance accrue des territoires urbains avec les zones rurales proches des villes, mais amplifient les disparités de développement pour ceux qui en sont géographiquement éloignés. Les implantations ou extensions, en cours ou annoncées, de grands établissements porteurs de créations de nouveaux emplois ne semblent pas à court terme corriger ce mode de développement. L’élévation du coût des carburants et les nouvelles attentes environnementales sont des facteurs dont il faudra suivre les impacts sur l’organisation du territoire. Le nord de la région, et de fait, l’ensemble du territoire régional, se remodèlent sous l’effet de la dynamique luxembourgeoise, mais ils se doivent de faire émerger un projet stratégique d’aménagement concerté pour saisir les nouvelles opportunités qui s’y présentent.

Economie Lorraine
No 142
Paru le : 01/09/2008