Mise en service de l'autoroute A51 au sud de Grenoble : des effets perceptibles mais d'ampleur limitée

Christophe Privas

Les cantons desservis par l'ouverture en 1999 de la première section de l'autoroute A51 ont connu un dynamisme démographique plus fort que leurs voisins. L'évolution de l'emploi y a aussi été plus favorable. Les déplacements domicile-travail se sont amplifiés, mais pas forcément vers Grenoble et ils ne concernent pas plus les cantons desservis que les autres. Toutes ces évolutions ne peuvent cependant pas être imputées seulement à la nouvelle autoroute. D'autres phénomènes plus généraux comme les mutations des industries traditionnelles ou la tendance à la périurbanisation ont également joué un rôle.