Enquête Information et Vie Quotidienne

Sandrine Coupin

15% des Martiniquais âgés de 16 à 65 ans, soit environ 40 000 personnes, maîtrisent très difficilement l’écrit. En revanche, quatre personnes sur cinq lisent et écrivent sans gêne particulière. Les femmes ont de meilleurs résultats à l’écrit que les hommes alors que ceux-ci réussissent mieux en calcul et en compréhension orale. Un quart des chômeurs est en grande difficulté face à l’écrit. Enfin, les lacunes en expression écrite, en calcul et en compréhension orale sont d’autant plus faibles qu’on est jeune.

Premiers Résultats
No 18
Paru le : 01/01/2008